07/07/2008 - C.A.S is back...

Voila voila, comme promis dans les précédentes news, les travaux sur Caliban ont repris et devant l'ampleur de la tâche qui nous attend, nous avons décidé de remettre en route, ou tout du moins re-développer, ce cher vieux C.A.S.

Mais qu'est ce donc ce C.A.S ? Un petit peu d'histoire s'impose :)

Au départ, Caliban n'était pas un robot mais une intelligence artificielle pure, sans corps, que nous avions baptisé HAL-9000. Cette intelligence, dans un premier temps écrite en Turbo-Pascal a rapidement été transposée en Delphi et exploitait des fichiers séquentiels pour le stockage de ses données (nous ne maitrisions pas suffisement l'exploitation des vraies bases de données à l'époque pour se sentir suffisement à l'aise avec). Or l'utilisation des fichiers séquentiels est complexe du fait que l'on ne peut pas utiliser le SQL pour l'interroger ni même d'environnement d'administration pour les maintenir et faire évoluer. C'est pourquoi nous avions développés, en parallèle à HAL-9000, un outils dédié spécifiquement à la gestion de ses fichiers mémoriels (modification, écriture, changement de structure...etc.). Etant donné que ce logiciel modifiait la structure interne de la mémoire de HAL-9000, nous l'avions baptisé "Cognitive Administration System" ou plus simplement C.A.S. Ce dernier nous a permis de travailler sereinement sur HAL-9000 en gérant les données de façon simple.

Puis est venu le jour ou nous avons migrés sur une véritable base de donnée (MySQL dans un premier temps - pour la frime - puis dans un second temps Paradox - pour la praticité -). Dés lors nous pouvions utiliser le SQL et le principe de procédures stockées. C.A.S n'avait plus de raison d'exister et c'est sans le moindre remord que nous l'avons laissé mourir quelque part sur le cluster d'un disque dur aujourd'hui oublié :)

Seulement, Si vous suivez l'évolution de Caliban, vous n'étes pas sans savoir que nous avons décidé d'entamer une migration du système cognitif de la première vers la seconde Topique Freudienne. Ceci implique une réécriture COMPLETE de tout le codage de Caliban notament du fait du changement de format des objets de élémentaires que des procédures génériques en passant par le format de la base.

Or il est apparu une chose lors de cette ré-écriture : Les intrications entre les objets sont si complexes que l'administration des données est ingérable en SQL ! En effet les objets fondamentaux constituant la personae de Caliban sont stockés dans la base et lorsque la position (le statut...etc.) de l'un d'eux au sein de la matrice heuristique doit être changé, cela ressemble un peu a une réaction en chaine. Tous les objets qui lui sont liés peuvent potentiellement eux même changer et ainsi de suite.

C'est pourquoi il est absolument nécessaire que nous disposions d'un outils performant qui puisse nous permettre de manipuler les objets simplement. En gros, le concept du C.A.S initial mais cette fois non plus adapté a la gestion de fichiers séquentiels mais a une base de données, mémoire de la structure interne des objets constituant Caliban.

Le codage de ce "super C.A.S" a commencé la semaine dernière et ce dernier se présente sour la forme d'une IHM (Interface Homme Machine), ou fenêtre, sur laquelle on peut faire apparaitre sous forme d'icones différentes notions en les stimulant grace à une phrase (par exemple : "Quelle heure est-il" fera apparaitre les notions "Quel", "heure", "etre" et "il"). Ensuite, l'utilisateur peut décider de relier entre elle les différentes notions (avec une boucle récursive qui modifie en conséquence tous les objets rattachés impactés). De la même façon, d'ici peu, un simple clic sur l'objet permettra d'éditer toutes ses propriétés et variable afin de pouvoir les modifier.

L'interet de cet outils est évidement capital car la matrice heuristique adapté a la seconde topique est terriblement complexe a élaborer et nous n'avons pas les ressources suffisantes pour pouvoir la définir avant de l'exploiter (même si nous avons quand même défini le noyau ultra-dur). Nous l'élaborons donc "sur le tas" et C.A.S doit nous permettre de l'administrer.

Rappelons que la matrice heuristique primaire est en quelque sorte "l'amorce" de sa personae, le minimum "vital" pour qu'il puisse fonctionner. Aprés, Caliban modifiera lui même la matrice pour se forger sa propre personnalité, archiver et structurer ce qu'il a apprit. L'éternel problème de l'inné et l'acquis...

Nous sommes relativement serein par rapport a ce chantier car nous l'avons mené a bien sur la première Topique Freudienne (matrice primaire puis exploitation évolutive par Caliban). mais ce travail est beaucoup plus long et fastidieux sur la seconde Topique...

Juste pour le plaisir, deux petits snapshot du C.A.S actuellement en développement :